• Les malcoiffés en ont fait de belles à nouveau, du 26 septembre au 6 octobre 2013, en la ville de Moulins.

    Le menu était aussi exceptionnel que la première fois, et la couleur du ciel presque autant : ateliers, rencontres avec des illustrateurs, expositions parsemées comme autant de cailloux-pépites dans la ville, lectures, spectacles, projections de films...

    Je suis venue le vendredi (journée "pro") par le train quittant la gare parisienne de Bercy à l'heure où les garçons de café sortaient les tables sur les trottoirs encore plongés dans la nuit. Comme en 2011, j'ai dû malheureusement rentrer le soir même, manquant le concert donné par  Les Bratsch au Théâtre de Moulins. Mais comblée quant au reste...

    Le thème du festival était le cirque, les illustrateurs invités aussi remarquables et divers qu'à la première biennale.

     

    mij1a

     

    Chez les malcoiffés, on a le sens de la fête comme en famille, comme entre amis : chaleur et simplicité. Cela donne un ton, une atmosphère auxquels les artistes sont forcément sensibles. Alors chacun, venant avec tout son talent en bandoulière, peut être lui-même, avec naturel et sincérité. Vous l'avez compris, l'intérêt et la profondeur des propos échangés - sous la houlette de Lucie Cauwe et Anne-Laure Cognet - n'ont jamais entamé la bonne humeur qui courait de l'un à l'autre. Je laisse à l'irrésistible Albertine le soin de l'illustrer - voici à quoi ils ressemblaient tous :

     

    albertine_oiseaux1a-copie-1.jpg

     

    Les oiseaux - Germain Zullo & Albertine
    éditions La Joie de lire
    Prix Sorcières 2011
    Best Illustrated children's book Award 2012, New York

    Ne pouvant tout vous raconter, j'aimerais saluer spécialement deux malcoiffés qui ont posé leurs propres pinceaux pour prendre à bras-le-corps la scénographie vraiment remarquable des huit expositions :

    Michel Boucher, assisté de Philippe Davaine

    (la 9ème expo étant celle de Roberto Innocenti au magique  MIJ - à ne pas manquer, j'en parlerai prochainement) :

    Albertine, à la Galerie des Bourbons, sur carton ondulé simple et nu. Une pure merveille (l'odeur, assez déplaisante, disparaissait en quelques minutes sous l'enchantement).

     

    expo_albertine2a-copie-1.jpg

     

    Les images multiples de la petite écuyère d' Elzbieta tapissant les murs du Goût des Autres dans une ambiance entre café hors-du-temps et cantine-salon où l'on sent le désir de juste s'asseoir pour... songer ? causer ?

     

    elzbieta_ecuyere.jpg

     

    Les animaux et les personnages déchirés de  Sara, si attachants dans leur gravité, jouaient dans l'ombre de la cathédrale avec les lumières des vitraux.

     

    ima_sara1-copie-1.jpg

     

    expo_sara2a.jpg

     

    Il fallait bien le salon d'honneur de l'Hôtel de Ville pour Kvĕta Pacovská, où de sobres panneaux sous les lambris mettaient en valeur ses jeux de formes et de couleurs.

     

    expo_kveta1.jpg

     

    expo_kveta2.jpg

     

    (suite dans article 2, pour cause de contraintes techniques)


    votre commentaire
  • Vous connaissez tous Claude Ponti et ses créations colorées aux textes savoureux : Pétronille et ses 120 petits, Okilélé, Tromboline et Foulbazar, l'île des Zertes et le château d'Anne Hiversère, mais peut-être son MUZ vous a-t-il échappé ?

     

    adele_ponti-copie-2.jpg

     

    Tout avait commencé par L'album d'Adèle en 1985, pour sa fille Adèle. C'est pour les enfants, toujours - pour l'enfant demeuré intact en lui ? - qu'il a porté le projet de MUZ : "un musée des œuvres d’enfants sur Internet. Il a pour ambition de répertorier, conserver, valoriser et rendre accessibles leurs œuvres à tous".

     

    La galerie L'Art à la page a lancé pour la 3ème fois, le 21 octobre, une exposition et vente aux enchères d'oeuvres d'artistes au profit du Muz. Si vous voulez aider le Muz et acquérir l'un des mille et un trésors cachés dans les replis de la galerie, c'est maintenant ou jamais : la vente se terminera le 8 novembre rue Servandoni.

     

    Parmi les artistes :  May Angeli, lauréate du Grand Prix 2013 de l'Illustration, décerné par le  MIJ (Musée de l'Illustration Jeunesse de Moulins) le 1er octobre, pendant la biennale des  malcoiffés (j'y étais, c'était aussi formidable qu'il y a deux ans, mais c'est une autre histoire, je ne peux pas tout vous dire aujourd'hui...).

     

    angeli_oiseaux1.jpg

     

    Donc, pour commencer, la vente aux enchères. Vous pouvez soit renchérir en ligne (cliquer sur le lien : toutes les oeuvres figurent en bas de la page, en vignettes à agrandir), soit passer à la galerie, 12, rue Servandoni (Paris 6ème) du 5 au 8 novembre.

     

    Le 5 novembre, Claude Ponti, l'équipe du Muz et Marie-Thérèse Devèze vous invitent à une soirée-conférence de presse-buffet : Le Muz, état des lieux et perspectives pour demain. Accueil à 18h. Conférence de presse à 19h. Échanges avec les partenaires du Muz autour d'un buffet, à 19h30.

     

    Le 8 novembre, à 20h, ce sera la clôture des enchères, en présence de Claude Ponti et de nombreux artistes amis du Muz.

     

    Une semaine bien remplie pour le Muz et l'Art à la page, entre deux semaines "à pont" !

    Profitez-en. Qualité garantie.

     

    muz1b-copie-2.jpg

     


     




    votre commentaire
  • Ne manquez pas de pousser la porte cochère du

    12 rue Servandoni avant la mi-juillet,

    pour découvrir l’univers poétique de cette jeune artiste d'origine coréenne, qui avait été sélectionnée à Ilustrarte 2010 et à Bologne 2010.

     

    Eunhwa Lee

    "Fragrances"

     

    illustrations, peintures

     

    Du 24 mai au 13 juillet 2013

     

    eunhwa01a.jpg

     

     

    Galerie L'Art à la Page

    12 rue Servandoni ( sur cour )

    75006 Paris

    tél : 01 43 57 84 95
    mercredi, jeudi, samedi de 14h30 à 19h

    vendredi de 11h à 19h

     

     

    Les éditions Chandeigne l'avaient révélée en mai 2010 avec un livre au charme envoûtant :


    Le mariage parfumé

    & autres comptines portugaises

     

    eunhwa02a.jpg

     

    eunhwa03a.jpg

     

     

    Une visite sur le blog de l'artiste vous mettra l'eau à la bouche.

     

     

    eunhwa04a.jpg

     

    eunhwa05a.jpg


    2 commentaires
  •  

    Vous l'aviez deviné ? C'est mon "troisième" et bien davantage qu'un troisième pour Gaëlle Duhazé. Ses images joyeusement colorées fourmillent de détails qui enchanteront les enfants.

    L'histoire joue sur tous les niveaux de l'espace et du temps, du rêve et du réel, du proche et du lointain : au fil des saisons, une petite-fille retrouve son grand-père et renoue avec leur jeu rituel d'après déjeuner.

    "Quand j'étais petit", commence Jun-soo.
    "Quand je serai grande", enchaîne Eun-sil.

    Sous l'arbre qui change de mois en mois, au fil de leurs rêves d'enfants qu'ils se racontent, hier et demain se croisent et se font écho. Un demi-siècle au moins sépare Eun-sil de Jun-soo, elle sait déjà qu'il ne sera pas toujours là, d'ailleurs il parle d'après, mais les années fondent et se conjuguent au présent dans la tendresse et la complicité.

     

    blog3a.jpg

     

    blog3txt.jpg

     

    blog4a.jpg

     

    blog4txt.jpg

     
    Avec ces images "de saison", je vous souhaite une

    Belle et heureuse année 2013

    une année conjuguant tous les temps, de vos lointains rêves d'enfants à la réalité présente, secrètement prête à les ranimer, à les transformer.

     

    aufil_couv_blog.jpg

    Texte : Sophie Guiberteau
    Images : Gaëlle Duhazé
    Editeur : Flammarion, collection Chan-ok


    2 commentaires
  • Il ne passait pas inaperçu au Salon de Montreuil !

     

    Du premier étage :

     

    aufil_blog_mont1-copie-1.jpg

     

    Au rez-de-chaussée :

     

    aufil_blog_mont2-copie-1.jpg

     

    Et pourtant... Je devais être branchée sur une fréquence extraterrestre : il a fallu me le montrer du doigt pour que je le voie ! Non pas le petit bateau à roues à aubes du Batalbum, mais un autre bateau - encore un, merci Gaëlle, je les aime tant.

    A bord : un grand-père, sa petite-fille, un chat.

     

    Au fil des saisons, ils se racontent à tour de rôle leurs rêves d'enfants :

    "Quand j'étais petit", dit Jun-soo...

    "Quand je serai grande", enchaîne Eun-sil...

     

    Si vous êtes passés par là à Montreuil, vous avez dû sentir cette chaude lumière jaune d'or qui coulait sur le stand Flammarion. J'espère que les enfants n'ont pas résisté et qu'ils ont caressé en passant les trésors roulant avec les vagues.

     

    Autre indice : cette image-là ornait le catalogue et les sacs !

     

    aufil_blog1a-copie-1.jpg

     

    aufil_blog1txt-copie-1.jpg

     

     

    Pour Noël, je vous invite aussi dans la maison d'Eun-sil :


     

    aufil_blog2a-copie-1.jpg

     

    aufil_blog2txt-copie-1.jpg

     

     

    JOYEUX NOËL !

    à bientôt


    votre commentaire